PARLONS SCIENCES

Le mur des 75 squelettes du Muséum

Le mur des 75 squelettes du Muséum
Il fait rêver, il fait parler, il fait réfléchir toutes générations confondues… Ce mur raconte à chacun une histoire particulière avec ses 75 squelettes exposés en position dynamique dans une double paroi de verre. Il aura fallu 4 ans pour le réaliser. Aujourd'hui, c'est une pièce phare du Muséum à découvrir de jour comme de nuit lors de la nuit des musées !

Photo : Squelettes de la loutre, du phoque veau-marin, du lamantin, de la baudroie. Copyright Jacques SIERPINSKI

75 SQUELETTES DANS UNE PAROI DE VERRE DE 6 METRES DE HAUT

mur des squelettes à la nuit des musées - muséum de toulouse

Photo : Auparavant, la présentation des animaux était statique et servait principalement de support pour des études anatomiques. Aujourd'hui, les animaux sont exposés dans une posture dynamique.

De la raie au lamantin, en passant par le gorille, l'homme et l'autruche, la double paroi de verre avec ses 75 squelettes séduit plus d'un visiteur. Sa courbe donne une dimension tout à fait exceptionnelle aux squelettes. Elle impulse un mouvement, telle une vague, emportant avec elle les squelettes qui retrouvent ainsi leur mouvement naturel.

UNE MISE EN SCENE PARTICULIERE

Les objectifs du mur sont de présenter les diversités morphologiques et comportementales des animaux.

Les squelettes ont été choisis en conséquence et des saynètes ont été imaginées.

squelette du renard bondissant sur le rat gris

Photo : Lorsqu'il a repéré sa proie, le renard l'attaque en bondissant selon un saut caractéristique qui consiste à plaquer sa victime au sol. On retrouve ce comportement de prédation chez la plupart des canidés et des petits félins. © Ed. Xavier Barral / Patrick Gries

Les thèmes illustrés dans le mur des squelettes sont ceux de la locomotion, de l'alimentation (relations proies-prédateurs), de l'évolution et de la classification des vertébrés.

Cette immense vitrine s'organise ainsi :

- Les espèces qui vivent dans l'eau, dans l'air ou dans les branches sont disposées en haut. Elles nagent ou elles volent ;

- Les espèces qui vivent au sol, dans le sol ou sur le fond de l'eau sont disposées en bas. Elles marchent, courent, sautent, elles rampent et elles creusent.

écran borne interactive - les aériens

Copie écran de la borne interactive Le mur des squelettes (+lien) – Anatomie comparée.

Les membres des Tétrapodes présentent une grande variété de formes. Pourtant, les ailes des oiseaux ou des chauves-souris, les nageoires antérieures de la tortue aquatique, du phoque ou de la baleine, le membre antérieur des quadrupèdes, comme le cheval, ont la même organisation : os de l'épaule, du bras, de l'avant-bras et de la main. Le membre des tétrapodes, ainsi structuré, constitue un caractère homologue qui est utilisé dans la classification.

 

UN TRAVAIL DE LONGUE HALEINE

Donner une attitude dynamique à des squelettes est un travail d'experts, minutieux et de longue haleine : il aura fallu 4 ans pour  réaliser la vitrine!

esquisse de travail sur agencement des squelettes dans la paroi de verre

Scan d'un dessin de travail. Cc by-sa Muséum de Toulouse.

 

Les squelettes furent entièrement démontés, nettoyés puis remontés. Pour être enfin intégrés dans la paroi de verre, suspendus…ou posés.

travail sur os

Photo CC by-sa Frédéric Ripoll/Benoît Gransac, Muséum de Toulouse.

LES PHOTOS PRISES PAR DES VISITEURS

homme face au squelette du gorilleLe mur des squelettes est probablement le lieu le plus photographié.

Copyright Isabelle Moulis, membre du groupe Flickr Souvenirs du Muséum de Toulouse.

 

 

 

 

 

 

A DECOUVRIR

 

A l'intérieur du Muséum :

visiteurs et gorille

Copyright Patrice Nin

 

A l'extérieur, depuis le jardin botanique :

nuit des musées et les squelettes du Muséum de Toulouse

Photo : Mur des squelettes depuis le jardin botanique Henri-Gaussen au Muséum d'histoire naturelle de Toulouse. Nuit des musées 2010. Copyright Patrice Nin

 

 Sur la borne interactive dans l'exposition :

visiteur consultation borne interactive

Photo : jeune fille entrain de consulter la borne du Mur des squelettes. CC by-sa Maud Dahlem, Muséum de Toulouse.

Accessible aussi depuis votre poste internet ici !

 

------

Article rédigé par Maud Dahlem, mis en ligne le 16 mai 2013.