PARLONS SCIENCES

Le plus petit des ours habite l'Asie et tire une langue gigantesque...

Le plus petit des ours habite l'Asie et tire une langue gigantesque...
Quand nous parlons d'ours, nous pensons aux ours bruns et aux ours blancs et pourtant il existe 8 espèces d'ours dans le monde ! Des petits, des grands, des herbivores, des carnivores, des grimpeurs, des tous fous, des espèces bien étudiées, d'autres beaucoup moins.... Chacune des espèces présente des comportements bien spécifiques. Nous vous proposons un rendez-vous mensuel pour découvrir au fil des mois chacune des espèces d'ours. Commençons par le plus petit des ours : l'ours des cocotiers ou ours malais. Il est reconnaissable à son court pelage noir et à sa tache jaune orangée sur le poitrail, il passe la majorité de son temps dans les arbres. Ses griffes recourbées et sa longue langue lui servent à extraire le miel et les insectes dont il se nourrit, en plus des œufs et des petits mammifères. La gestation dure de 3 à 4 mois.

L'ours des cocotiers entrain de tirer sa longue langue CC BY-NC-ND ucumari 

SA BIOLOGIE EN IMAGES

Biologie des ours des cocotiers

Crédit : C-Album 

oursons des cocotiers

Oursons des cocotiers entrain de jouer CC by-ND Urasimaru

 

Chez ce petit ours, la femelle est généralement plus petite que le mâle. Elle pèse entre 25 à 45 kg contre 27 à 65 kg pour le mâle. Actuellement, il existe moins de 10 000 individus en Malaisie, en Thaïlande, en Birmanie et au Sud de la Chine. La plus petite espèce d'ours au monde (Helarctos malayanus, Raffles, 1821) est classée comme Vulnérable sur la liste rouge de l'UICN des espèces menacées. 

 

SES COMPORTEMENTS EN VIDEOS 

vidéos du Centre de Conservation des ours des cocotiers de Bornéo (Indonésie) (The Bornean Sun Bear Conservation Centre - BSBCC

L'ours des cocotiers passe la grande majorité de son temps dans les arbres, il y construit des "nids" ! 

 

Il mobilise la plus grande partie de son énergie à fourrager dans les termitières grâce à ses longues et puissantes griffes, et à engloutir les oeufs, les larves et les termites elles-mêmes avec sa très longue langue. 

Une oursonne de 7 mois, baptisée Damaï par les chercheurs du BSBCC (Centre de Conservation des ours des cocotiers de Bornéo ),  recherche des termites dans la réserve forestière de Khabili-Sepilok à Sabah. Les arbres infestés par les termites meurent. Les ours des cocotiers sont les "docteurs de la forêt", ils maintiennent et contrôlent la population de termites de la forêt tropicale. 

 

DANS LES COLLECTIONS 

Le Muséum de Toulouse possède un spécimen femelle de l'ours des cocotiers qui provient de Bornéo (Indonésie) datant de 1870. Ce spécimen est présenté dans l'exposition Ours, Mythes et Réalités [Octobre 2013-Juin 2014], ainsi qu'un crâne. 

Ours des cocotiers des Collections du Muséum de Toulouse

L'ours des cocotiers, acquisition Muséum d'Histoire Naturelle de Toulouse en 1870. CC by-sa Maud Dahlem, Muséum de Toulouse

 

Le Muséum d'Histoire Naturelle de Washington présente le squelette de l'ours des cocotiers, debout, rappelant ainsi que l'ours est plantigrade : ses deux pieds sont posés à plat au sol. 

squelette de l'ours des cocotiers

cc by-sa cliff1066™ 

 

La Biodiversity Heritage Library a numérisé une gravue présentant deux ours des cocotiers en train de jouer dans un arbre  :

gravure ours des cocotiers

Brehm's Life of animals : Volume 1, Mammalia - Chicago :Marquis,1895. CC by-sa BioDivLibrary

 

 
Retour au sommaire PARLONS SCIENCES

 


Article réalisé et mis en ligne par Maud Dahlem, Muséum de Toulouse le 21 octobre 2013.