PARLONS SCIENCES

Libellules et demoiselles des Jardins du Muséum

Libellules et demoiselles des Jardins du Muséum
Toulousains, vous n'avez pas besoin d'aller bien loin pour admirer une belle variété de libellules. Voici en images un éventail de libellules et de demoiselles que vous pourriez croiser aux Jardins du Muséum dans le quartier de Borderouge. Comment différencier les demoiselles des libellules ? Lorsqu'elles sont posées, les demoiselles replient leurs ailes sur le dos, alors que les libellules les tiennent étalées…

Photo Chalcolestes viridis cc Thomas Bresson

L'été, c'est le jaillissement des libellules !

Elles ont passé la mauvaise saison à l'état de larve dans les mares et dans l'étang. Nous avons pu les observer avec le public dans les aquariums portatifs cet hiver et au printemps.

photographie de larve de demoiselle

Alors que les larves sont des terribles carnivores chassant à l'affût sur les plantes aquatiques, les imagos (libellules adultes) sont des chasseurs d'insectes d'une agilité étonnante : tous sont des super prédateurs. Les libellules sont capables de faire du surplace ou même de voler en arrière, de faire des piqués ou de décoller à la verticale comme les hélicoptères. Vision à 360°, mandibules capables de déchiqueter la moindre carapace, peu d'insectes volants leur résistent ! Y compris leurs semblables...


Photo : larve de demoiselle, stefanottomanski

Vues aux Jardins

leste vertVoici quelques espèces vues sur les lieux des Jardins du Muséum et plus particulièrement du sentier oublié :


Leste vert (Chalcolestes viridis ssp meridionalis ) : belle demoiselle verte à reflets bronzés, à découvrir dans le sentier oublié. Elle dépose ses oeufs dans la végétation au-dessus de l'eau (phragmite et saule).


Photo : Chalcolestes viridis ssp meridionalis CC Marien Fusari, Muséum de Toulouse

 

 

 

 


Libellule écarlate (Crocothemis erythraea) : magnifiques libellules rouge carmin qui se poursuivent dans les rizières.
Crocothemis erythraea, Stavros Markopoulos
photo : Crocothemis erythraea, Stavros Markopoulos

Agrion élégant (Ischnura elegans) : Petite libellule (demoiselle) virevoltant en tandem autour des lotus. Accrochés ensemble, mâle et femelle forment un cœur lors de l'accouplement.

Ischnura elegans, Stavros Markopoulos
Photo : Ischnura elegans, Stavros Markopoulos

Libellule déprimée (Libellula depressa) : Elle est dite déprimée car son abdomen est aplati. La famille des libellulidés regroupe de grandes espèces souvent impressionnantes et très vives. Il y a une différence de coloration nette entre le mâle bleu ciel et la femelle brun jaune.
libellule déprimée El chip
Photo : Libellula depressa, cc by-sa  El chip

Autre membre de la famille des libellulidés : L'orthétrum réticulé (Orthetrum cancellatum) est venu pondre sur les berges de l'étang.
Orthetrum cancellatum - Jürgen Mangelsdorf
Photo : Orthetrum cancellatum, Jürgen Mangelsdorf

 


Article rédigé par Marien Fusari, médiateur culturel au Muséum de Toulouse. Mis en ligne le 25 juillet 2013.


A découvrir Quelques photographies de libellules partagées par les membres du groupe flickr Collectionner le Vivant autrement