Le mercredi 09 octobre 2019 de 10h00 à 18h00

[EXPOSITION] EXTINCTIONS, LA FIN D’UN MONDE ?

  • Expositions

  • Adultes
  • Handicap cognitif/psychique
  • Non et malvoyants
  • Sourds et malentendants
  • Tous publics

  • Muséum (centre-ville)

[EXPOSITION] EXTINCTIONS, LA FIN D’UN MONDE ?

 EXPOSITION : EXTINCTIONS, LA FIN D'UN MONDE ?

 DU 9 OCTOBRE 2019 AU 28 JUIN 2020 


C’est aujourd’hui sur un rythme effréné et sans précédent que les espèces s’éteignent et que la nature décline. Le rapport accablant de la Plateforme Intergouvernementale sur la Biodiversité et les Services Écosystémiques (IPBES), approuvé début mai par 130 États, sonne l’alarme devant la gravité de la situation : plus d’un million d’espèces végétales et animales sont menacées d’extinction. Face à cette urgence, il est plus que jamais nécessaire de réinventer un monde au bord de l’extinction, en composant un nouveau pacte avec le vivant.

Le Muséum de Toulouse donne à réfléchir au public sur l’extinction du vivant, avec une exposition présentée pour la première fois en France, conçue par le Natural History Museum de Londres.

 

Visitez le site de l'exposition
Visiter le site Expo-extinctions.fr


Réservez vos places pour Extinctions et l'exposition permanente : ici 

Réservez vos places pour Extinctions seulement : ici 

 


Pour aller plus loin

  • Dossier d'exposition Extinctions, la fin d'un monde ? Découvrez l’exposition autrement. Le dossier d’exposition Extinctions : la fin d’un monde? donne la parole aux scientifiques. Naturalistes, paléontologues, écologistes, biologistes et autres philosophes apportent leur éclairage sur les différentes dimensions de l’exposition. Ils s’interrogent sur la nature et les enjeux de ce que certains n’hésitent plus à qualifier de 6e extinction de masse. Tous s’accordent sur un point : il y a urgence à agir pour préserver la biodiversité !
    Boutique du Muséum: 5€
  • Télécharger la bibliographie Jeunesse Extinction

À travers un parcours rythmé, sensible et interactif, Extinctions : la fin d’un monde ? fera découvrir plus de 60 objets provenant du musée londonien, enrichis par des pièces issues du fonds local toulousain. À partir de spécimens, vidéos documentaires et témoignages de scientifiques de terrain, l’exposition nous éclaire sur l’évolution et la fin des espèces. Elle introduit et saisit le phénomène d’extinction entre apparitions et disparitions d’espèces, tout en appréhendant la question des extinctions de masse, leurs causes et leurs conséquences. Elle s’attache à comprendre la notion d’évolution d’espèces.

Des dinosaures au dodo, 99 % des espèces qui ont vécu sur Terre sont désormais éteintes. Néanmoins, certains animaux et plantes ont survécu aux précédentes extinctions de masse, tels les tortues Luth, les crabes Fer à cheval ou encore les arbres Ginkgo.

Elle interpelle sur les sujets en lien direct avec l’extinction :

  • Que se passe-t-il après une extinction de masse ?
  • Comment les nouvelles espèces évoluent-elles ?
  • Devons-nous préserver la biodiversité ou considérer l’extinction comme une conséquence inéluctable de l’évolution ?
  • Qui résistera, survivra, s’éteindra ?
  • L’humanité est-elle vouée à disparaître ?

En suscitant le questionnement, le Muséum espère éveiller les consciences quant à notre propre impact sur les espèces qui nous entourent et qui sont indispensables à notre survie. Au cœur de sa mission, il apporte ainsi une contribution éclairante aux débats autour de la biodiversité et de l’avenir de la vie sur Terre.

 

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

On parle d’extinction de masse quand au moins 75%
des espèces 
animales et 
végétales présentes sur Terre
et dans les océans, 
disparaissent.

@museumtoulouse // #extinctionsExpo

// Retrouvez toutes les infos de l’exposition sur : expo-extinctions.fr


Retrouvez tous les événements
du 2è semestre 2019

Muséum d'Histoire naturelle de Toulouse (centre-ville), 35 allées Jules Guesde, 31000 Toulouse
Exposition temporaire

Du 9 octobre 2019 au 28 juin 2020.

Accès inclus dans le billet d’entrée de l'exposition temporaire.

Crédit photo : © The Natural History Museum London