Magies Sorcelleries Pour aller plus loin 3

Affichage de contenus web Affichage de contenus web

PARLONS SCIENCES

Articles proposés par le Muséum de Toulouse

Titrage Sorcières : nom féminin plurielSorcières : nom féminin pluriel
par Isabel Nottaris, directrice adjointe du Muséum de Toulouse.

Discourir sur les magies c’est aussi interroger les représentations qui laissent émerger des questions sociétales et ancrent la magie dans le contemporain. Comme ces figures de sorcières qui réapparaissent dans nos sociétés occidentales. La discrimination et la diabolisation historique de la sorcellerie contribuent à lui donner un nouveau sens, davantage politique que magique ou thérapeutique. Les mouvements féministes, écologiques, écoféministes ou anarchistes récupèrent la figure du witch ou de la sorcière pour dénoncer les normes du patriarcat et du capitalisme.

Lire la suite

DEPUIS LE JARDIN BOTANIQUE EN LIGNE

Des articles autour des plantes magiques 

logo du Jardin botanique Henri-GaussenA l'occasion de la saison culturelle Magies-Sorcelleries, le Jardin botanique Henri-Gaussen (accessible depuis le Muséum) propose sur son site web des articles autour des plantes magiques. "On nommera ici plantes magiques celles qui, par leurs utilisations dans des rituels, des cérémonies ou autres pratiques traditionnelles, se sont vues attribuer des propriétés magiques, sacrées, voire surnaturelles. S’il s’agit le plus fréquemment de plantes toxiques, hallucinogènes ou psychotropes, leur potentiel magique doit être révélé par un maître de culte (chaman, sorcier, druide etc.) qui ritualise l'usage magique de ces plantes."

>>> Accédez aux articles plantes magiques du Jardin botanique